« On m’a arraché une partie de moi », témoigne la mère d’Alisha

Source AFP
·1 min de lecture
De nombreux adolescents ont participé à la marche blanche pour Alisha.
De nombreux adolescents ont participé à la marche blanche pour Alisha.

Ils étaient plus de 2 000 dimanche à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, pour participer à une marche blanche en mémoire d'Alisha. L'adolescente de 14 ans est morte noyée lundi 8 mars, après avoir été violemment frappée par deux camarades et jetée dans la Seine. Les deux suspects, un garçon et une fille de 15 ans, ont été mis en examen pour assassinat et placés jeudi en détention provisoire.

Dimanche en début d'après-midi, de nombreux adolescents, certains accompagnés de leurs parents, se sont retrouvés devant l'établissement où étaient scolarisés Alisha et ses deux agresseurs. Des bouquets de fleurs et des petits mots ont été déposés devant la porte du lycée privé professionnel Cognacq-Jay, point de départ de la marche.

Une banderole « hommage à Alisha » a été déployée et des roses blanches jonchaient le sol. La mère d'Alisha s'est recueillie, émue, devant l'établissement. À l'arrivée du cortège, elle a pris la parole, très émue : « J'attends tous les jours que ma fille rentre à la maison. Alisha me manque. Je me sens seule. On m'a arraché une partie de moi. » « Rien ne sera plus comme avant, a-t-elle dit. Elle [Alisha, NDLR] avait des projets et avait toute la vie pour les réaliser. Mais elle a croisé la route de ces assassins. »

À LIRE AUSSIAlisha, la collégienne noyée à Argenteuil : ce que l'on sait

Maeva, adolescente de 15 ans qui avait été dans la même classe qu'Alisha l'an dernier, avait revêtu un tee-shirt blanc à l'effigie de la jeune fille pour participe [...] Lire la suite