Marche blanche à Nice en souvenir d'une femme tuée par son ex-conjoint

·2 min de lecture

Une marche blanche a rassemblé dimanche après-midi à Nice cinq cents personnes, selon la préfecture, venues afficher leur soutien à une mère de famille tuée par son ex-compagnon le 1er janvier, l'un des quatre féminicides depuis le début de l'année en France.

Les personnes présentes à ce rassemblement se sont rendues du domicile de la victime, situé dans un quartier populaire de la ville, jusqu'à la promenade des Anglais en bord de mer où un lâcher de ballons a eu lieu en hommage à Lisa, une mère de famille de quatre enfants, âgée de 45 ans, retrouvée morte étranglée dans le coffre d'une voiture huit jours auparavant.

Au sein du défilé, de nombreuses personnes portaient un T-shirt blanc avec le portrait de la victime, tandis que d'autres tendaient des pancartes "Elle le quitte, il la tue" ou "Aimer ≠ tuer", a constaté sur place un photographe de l'AFP.

Une information judiciaire pour assassinat a été ouverte lundi par le parquet de Nice, après la découverte du corps de cette femme que son ex-compagnon a reconnu avoir étranglée, avait indiqué le procureur de la République.

Samedi 8 janvier, un homme a été placé en garde à vue, soupçonné d'avoir tué de plusieurs coups de couteau sa conjointe de 29 ans et leur fille de deux ans à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), portant à quatre le nombre d'homicides par conjoint ou ex-conjoint en France depuis le début 2022.

Le 1er janvier, une femme de 27 ans avait été tuée dans le Maine-et-Loire par son compagnon, tandis qu'une autre, âgée de 56 ans, en Meurthe-et-Moselle, connaissait le même sort dans des circonstances identiques.

Selon le dernier bilan du ministère de l'Intérieur, 102 femmes ont été tuées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint en 2020. Elles étaient 146 en 2019. Le collectif féministe contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes dénombre 113 féminicides en 2021.

vxm/jp/pb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles