"Marche avec les loups", le nouveau documentaire de Jean-Michel Bertrand qui met en colère les éleveurs

L’avant-première de Marche avec les loups s’est finalement passée sans encombre, ce dimanche, à Gap. La FDSEA (Fédération départementale d’exploitants agricoles) des Hautes-Alpes a annulé sa mobilisation contre la diffusion du documentaire de Jean-Michel Bertrand après un tollé sur les réseaux sociaux. Mais ce n’est que partie remise pour la Fédération qui a fait cette déclaration à nos confrères du Dauphiné Libéré.Dans un département touché par la prédation, où les agriculteurs souffrent, nous passer un film pro-loup disant que c’est nous qui ne savons pas faire (…). On ne peut pas l’entendre. Sandrine Hauser, secrétaire générale de la FDSEA Hautes-AlpesDes menaces de mort Jean-Michel Bertrand n’en est pas à son premier film sur ce sujet très sensible. En 2017, il avait déjà réalisé La vallée des loups qui avait remporté un vif succès avec 200 000 entrées. Les accusations de la FDSEA mettent le réalisateur hors de lui. Toujours dans l’article du Dauphiné Libéré, il affirme avoir "reçu trois menaces de mort". Des attitudes qui exaspèrent le cinéaste. "Est-ce qu’ils ont vu le film ?" s’interroge-t-il. Pour le réalisateur, pas question de se positionner en donneur de leçons.Moi j’ai juste envie d’élever le débat et de sortir des postures. Le loup est complètement instrumentalisé. Il est politique, on le sait, et il y a moyen d’appréhender ce sujet différemment avec déjà un respect des éleveurs en ne les mettant pas tous dans le même panier. Jean-Michel Bertrand, réalisateurAu plus près des loups Originaire des Hautes-Alpes, Jean-Michel Bertrand est un amoureux de la nature. Une passion qui l’a conduit a tourné des documentaires aux quatre coins du monde : sur l’Islande, les nomades mongols, les aigles puis les loups. Un prédateur qu’il suit et filme depuis 2013. Dans son dernier long-métrage, Jean-Michel Bertrand raconte le grand mystère de la dispersion des loups. Comment les jeunes quittent la meute et partent à la conquête de nouveaux territoires. Un voyage solitaire que le réalisateur a partagé au plus près. Dans le documentaire, on le voit, par tous les temps, suivre ces jeunes loups. Une minutieuse enquête de près de deux ans. Le film sortira officiellement en salle le 15 janvier 2020.