Marché de Rungis : une association récupère les fruits et légumes invendus

Le marché de Rungis ne gaspille plus les 45 000 tonnes de déchets annuels. Sur place, la politique est claire : dès qu’un fruit est pourri, il condamne une cagette entière. Sauf que désormais, les fruits invendus sont triés et ceux encore bons sont récupérés par l’association Le Potager de Marianne. Cela représente "une économie de temps" où "tout le monde est gagnant" aux yeux de Boris Richeux, grossiste en fruits et légumes. Les produits revendus par des épiceries solidaires Tous les fruits et légumes récupérés permettent d’alimenter les 350 épiceries solidaires du réseau comme à Arcueil, dans le Val-de-Marne. Les produits y sont vendus en fonction du niveau de revenus des clients. Par exemple, dans le cas de Georgina Garcia, une retraitée aux revenus modestes, son kilo d’oranges ne va lui coûter que 15 centimes d’euros. Une véritable aubaine pour elle.