Un marché public pour le 3919 : "C'est complètement inutile", dénonce l'association qui gère le numéro d'appel pour les femmes victimes de violences

franceinfo
·1 min de lecture

Passer un marché public pour la gestion du 3919 est "complètement inutile", dénonce mardi 17 novembre sur franceinfo Dominique Guillien-Isenmann, présidente de la Fédération nationale solidarités femmes (Fnsf), l'association qui gère le numéro d'écoute pour les femmes victimes de violences. La procédure de mise en concurrence, qui doit aboutir en 2021, est envisagée par le gouvernement à l'occasion du prochain élargissement des horaires de la ligne d'écoute, annoncé lors du "Grenelle" contre les violences conjugales. Cette mise en concurrence risque d'entraîner une "perte totale de 40 ans d'expérience", alerte la présidente de cette structure associative.

franceinfo : Pourquoi le gouvernement souhaite-t-il lancer une procédure de marché public pour la gestion du 3919 ?

Dominique Guillien-Isenmann : Je ne peux pas répondre à cette question, puisque nous pensons que c'est complètement inutile. Le seul argument qu'on nous a donné n'est pas recevable. L'État parle du fait qu'avec 100% de subventions il faudrait passer un marché public. Or, actuellement nous sommes à environ 79% de subventions, le reste nous vient de dons privés. Donc il n'y a pas d'obligation à faire un marché public. Nous n'en avons pas eu d'autres arguments juridiques suffisamment (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi