Marché de Noël de Strasbourg: "plus de 1.000" membres des forces de sécurité mobilisés

La préfecture du Bas-Rhin et la mairie de Strasbourg ont annoncé mercredi la mobilisation de "plus de 1.000 personnes" pour assurer la sécurité du marché de Noël de la ville, une 452e édition aux contraintes sanitaires allégées.

"Si on fait le total de toutes les forces, ce sont plus de 1.000 personnes qui seront mobilisées chaque jour pour assurer la sécurité du marché de Noël", a exposé la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, lors d'une conférence de presse.

"C'est pour nous une préoccupation majeure que la sécurité soit au coeur des festivités", a-t-elle ajouté.

En 2018, l'évènement avait été endeuillé par un attentat islamiste qui avait fait cinq morts.

La préfète a fait état de la mobilisation de six unités de forces mobiles, soit "près de 350 agents", et d'une équipe formée aux "tueries de masse", d'effectifs de la police aux frontières et de police municipale, de patrouilles Sentinelle, de moyens cynophile, de 400 sapeurs-pompiers et membres de la sécurité civile, ou encore d'une équipe de démineurs.

"Nous reconduisons le dispositif de sécurité de l'année dernière, qui nous semble avoir fait ses preuves", a souligné la maire (EELV) Jeanne Barseghian. "Ce dispositif permet d'avoir un haut niveau de sécurité pour tous, tout en maintenant la vie dans la ville dans cette période de très forte affluence."

Pour cette 452e édition, prévue du 25 novembre au 24 décembre, les organisateurs attendent "près de deux millions de visiteurs".

L'ensemble du dispositif de sécurité doit permettre "d'avoir une réactivité extrêmement forte en cas d'incident, inférieure à la minute", a précisé le directeur départemental adjoint de la sécurité publique, Dominique Rodriguez.

Les plus fortes contraintes sanitaires, notamment le contrôle systématique du pass sanitaire dans certains espaces, imposé en 2021, ont été abandonnées. Le port du masque reste néanmoins "recommandé", a souligné la préfecture.

Jeanne Barseghian a également annoncé la tenue d'une commémoration de l'attentat de 2018, le 11 décembre, et a évoqué "l'organisation d'une concert hommage", sans préciser de date.

apz/bdx/thm