Le marché automobile européen dans le rouge en mars, comme depuis le début de l’année

1 / 2

Le marché automobile européen dans le rouge en mars, comme depuis le début de l’année

En mars, les immatriculations ont reculé de 3,9% dans l’Union Européenne. Au premier trimestre, le marché automobile européen a reculé de 3,3%, avec notamment une forte baisse des ventes en Espagne et en Italie.

Le marché automobile européen recule de nouveau en mars. Les immatriculations de voitures neuves ont reculé en mars de 3,9% en Europe, selon les derniers chiffres de l’Association des Constructeurs Automobiles Européens (ACEA).

Les grands marchés du continent en baisse

Si les marchés allemand (-0,5%) et français (-2,3%) sont restés stables, deux autres grands marchés (l’Espagne et l’Italie) ont fortement reculé. Les ventes de voitures ont ainsi plongé en Italie de 9,6% le mois dernier. Les ventes ont aussi reculé de 3,4% au Royaume-Uni, dans la perspective d’un Brexit incertain.

L'ACEA anticipait dans ses dernières prévisions de marché un marché automobile "au mieux stable" en 2019, avec "un taux de croissance de moins de 1%" pour l'ensemble de 2019.

"La demande décroit dans tous les marchés majeurs de l'Union européenne", a-t-elle commenté mercredi.

Stagnation des groupes français

Dans ce contexte morose, les marques françaises ont stagné. Les immatriculations de PSA (2e groupe européen en parts de marché) ont reculé de 1,4%, Peugeot baissant plus fortement (-4,2%), Citroën sauvant la mise du groupe. Les immatriculations de la marque aux chevrons ont ainsi augmenté de 7,4%.

Du côté de Renault, les immatriculations progressent de 2,3%, tirées par Dacia. Les ventes de la marque low-cost ont grimpé de 22,2%, soit 10.000 véhicules de plus vendues cette année qu’en mars...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi