Marcel Meys, le doyen des Français, est mort du Covid-19

·1 min de lecture
Marcel Meys, le doyen des Français, est mort du Covid-19 (Photo: DAMIEN MEYER via AFP)
Marcel Meys, le doyen des Français, est mort du Covid-19 (Photo: DAMIEN MEYER via AFP)

DISPARITION - Le doyen des Français Marcel Meys s’est éteint dans la nuit du mardi 14 décembre au mercredi 15 décembre au centre hospitalier de Vienne, a annoncé sa famille à l’AFP, confirmant une information duDauphiné Libéré. Il avait 112 ans. Il y était hospitalisé depuis une douzaine de jours après avoir contracté le Covid-19.

“Il vivait toujours chez lui mais il a eu le Covid et la situation s’est dégradée, il était placé sous oxygène, ils ont fait l’impossible mais comment voulez-vous, à 112 ans...”, a déclaré à l’AFP Nicole Boiron, sa fille unique.

″Être le doyen des Français, ça touche”

Marcel Meys avait succédé comme doyen des Français au Martiniquais Jules Théobald, décédé à Fort-de-France à 112 ans, le 5 octobre dernier. ”J’étais le doyen de la Métropole. Maintenant, je suis le doyen de la France entière”, avait réagi Marcel Meys auprès du quotidien régional.

Né le 12 juillet 1909 dans la commune de Saint-Julien-de-l’Herms, en Isère, il était devenu taxi ambulancier en 1937, avant d’ouvrir un garage à Saint-Romain-en-Gal l’année suivante. Jusqu’à sa retraite en 1967, il cumulait les deux emplois.

″Être le doyen des Français, ça touche. Et ce n’est pas fini, avait confié le centenaire au Dauphiné Libéré. Surtout pas ! Même si je dois mourir bientôt, j’aurai vécu jusqu’à un âge où personne n’a vécu. J’ai eu une belle vie dans l’ensemble.”

À voir également sur Le HuffPost: Véran exclut un confinement ou un couvre-feu contre la 5e vague

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Lire aussi:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles