Marcel Henry est mort, Mayotte perd une grande figure politique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marcel Henry est mort à 94 ans lundi 30 août 2021.
Marcel Henry est mort à 94 ans lundi 30 août 2021.

Marcel Henry, figure politique de Mayotte, que les Mahorais surnommaient parfois « papa Marcel », est décédé lundi 30 août des suites d?une longue maladie. Il avait 94 ans. L?ancien sénateur de Mayotte, affilié à l?UDF, a été l?un des premiers à avoir revendiqué la départementalisation de Mayotte. Il avait décidé de se retirer de la vie politique en 2004, après avoir représenté Mayotte durant 27 ans sans discontinuer au palais du Luxembourg (de 1977 à 2004).

Né à Mtsapéré en 1926, Marcel Henry s?est engagé en politique en 1958 en rejoignant son oncle Georges Nahouda, membre fondateur de l?Union pour la défense des intérêts de Mayotte (Udim). En 1963, il participe à la fondation du Mouvement populaire mahorais (MPM). Ce Mahorais catholique, d?origine créole et malgache, réussit à rassembler autour de lui de nombreux partisans, majoritairement musulmans, les Sorodas (soldats) et les Chatouilleuses, ces femmes qui malmenaient les dignitaires du gouvernement du territoire des Comores favorables à l?indépendance.

Marcel Henry s?est battu pour la reconnaissance de Mayotte comme département

Marcel Henry aura été durant cette période plusieurs fois ministre du gouvernement comorien. Il fait partie des figures du MPM qui convaincront le président du Sénat, Alain Poher, puis le gouvernement, de maintenir Mayotte au sein de la République française. Après 1976, la départementalisation pleine et entière de Mayotte sera son principal combat. Des divergences d?opinions avec [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles