Marc Lavoine : Son fils Roman très complice avec sa maman Sarah Poniatowski à Roland-Garros

Le tournoi de Roland-Garros se poursuit, accueillant chaque jour des milliers de spectateurs ravis d'assister à des matchs grandioses comme celui qui a opposé Rafael Nadal (victorieux) à Novak Djokovic et qui s'est terminé en pleine nuit ! Mercredi 1er juin, c'était sous un beau soleil que l'on pouvait voir diverses personnalités comme la décoratrice et designer Sarah Poniatowski.

La jolie blonde de 49 ans a pris la pose au Village de Roland-Garros, posant tout sourire pour les photographes en belle compagnie. En effet, elle était accompagnée de son fils Roman, aujourd'hui âgé de 15 ans. Le discret adolescent, au look estival en chemise blanche ouverte et pantalon clair, est le fruit du mariage passé entre Sarah Poniatowski et le chanteur Marc Lavoine ; l'artiste était lui aussi présent au tournoi mais la veille, en solo. Mère et fils se sont montrés très complices et câlins dans les tribunes, alors que plusieurs gros matchs étaient programmés. En effet, sur le court Philippe Chatrier on pouvait notamment voir le quart de finale entre Andrey Rublev et Marin Cilic (vainqueur en 5 sets) ou celui entre Holger Rune et Casper Ruud (victorieux en 4 sets). La veille, le 31 mai, Marc Lavoine s'était lui aussi rendu à Roland-Garros, croisant notamment la route de Thomas Pesquet avec qui il a posé au Village, devant le grand mur en terre battue.

Sarah Poniatowski et son fils ont apprécié cette journée sportive autour de la petite balle jaune, un moment passé à deux...

Lire la suite


À lire aussi

Angelina Jolie : Maman complice avec son fils Pax, la tension retombe
Audrey Chauveau maman : rare photo de sa fille et son fils complices
Ayem Nour, maman fière et complice avec son fils Ayvin : "Mon amour..."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles