Marc Fumaroli, essayiste spécialiste du XVIIe siècle et académicien, est mort

franceinfo Culture avec agences

Essayiste, professeur des universités spécialiste du XVIIe siècle, l'académicien Marc Fumaroli est mort mercredi à l'âge de 88 ans, a annoncé l'Académie française.

"Le Secrétaire perpétuel et les membres de l'Académie française ont la tristesse de faire part de la disparition de leur confrère M. Marc Fumaroli, décédé le 24 juin à Paris. Il était âgé de quatre-vingt-huit ans. Il avait été élu le 2 mars 1995 au fauteuil d'Eugène Ionesco", a indiqué l'institution dans un communiqué.

Atteint par le cancer, en passe de perdre une partie de sa vue, son état de santé s'était récemment dégradé. Ce grand pessimiste au caractère ombrageux, ami proche du gai et lumineux Jean d'Ormesson, redisait au Point en 2018 : "ce monde m'attriste et m'inquiète". C'est d'ailleurs lui qui préfaça les OEuvres de Jean d'Ormesson dans La Pléiade.

Contre la démocratisation de l'art

Né le 8 juin 1932 à Marseille, Marc Fumaroli a grandi au Maroc, à Fès. En 1959, il obtient l'agrégation de lettres. Professeur à Lille, puis à la Sorbonne, il est élu professeur au Collège de France, à la chaire "Rhétorique et société en Europe (XVIe – XVIIe siècles)". Il est élu à l'Académie française le 2 mars 1995 au fauteuil d'Eugène Ionesco.

Spécialiste de Montaigne, Corneille, La Fontaine, grand lecteur de Balzac (il disait avoir lu au moins (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi