Marathon de Paris : à "80 ans et demi", elle sera la doyenne de la course

Le 9 octobre 2009, Barbara Humbert faisait la une de L'Echo-Régional, le journal des habitants du Val d'Oise, où elle réside. "A 70 ans, elle court toujours", pouvait-on alors y lire en gros titre. Cela vaut encore aujourd'hui. Car à "80 ans et demi", cette franco-allemande, née en 1939 à Achern à une vingtaine de kilomètres de la frontière, sera sur la ligne de départ du Schneider Electric Marathon de Paris le 5 avril. Une distance qui ne lui fait pas peur : en septembre dernier, elle s'offrait les 100 km de Millau en guise de cadeau d'anniversaire (18h35) ; dix ans après sa première participation (16h59). 

"En vieillissant, je préfère les longues distances. J'aime beaucoup l'effort. Cela me donne la possibilité de me surpasser, de ne pas sentir l'âge", confie cette grand-mère de sept petits-enfants qui veut "résister à un certain laisser-aller, une envie de ralentir".

Retrouvez ici tous nos portraits liés au marathon de Paris

Le premier marathon féminin en 1984 à Paris

Si enfant elle pratiquait le ski sur les pistes allemandes de la Forêt-Noire, Barbara Humbert n'a pas toujours été très sportive. L'envie de prendre soin d'elle, de son corps, lui vient au début des années 1980, alors que l'une de ses filles (elle en a trois) passe son bac et doit préparer une épreuve d'endurance. "Je me suis dit : 'allez, je m'y mets'. J'ai commencé par faire le tour du village et je suis allée plus loin." Beaucoup plus loin. C'est en 1984 qu'elle court son premier marathon, c'était le premie...


Lire la suite sur LeJDD