Maréchal et Peltier appellent Le Pen à «ne pas oublier les valeurs de la droite»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© BERTRAND GUAY / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À quelques heures du débat de l'entre-deux-tours qui opposera Marine Le Pen à Emmanuel Macron , Guillaume Peltier, a souhaité sur RTL que Marine Le Pen y "trace une perspective pour la France (...) et surtout, ce qui m'inquiète ce matin, qu'elle n’oublie pas la droite, les valeurs de la droite".

Au premier tour, "14 millions de Français ont voté pour des valeurs de droite et je suis un peu inquiet de voir cet entre-deux-tours uniquement tourner autour des valeurs de gauche (…) On ne gagne pas en oubliant les valeurs essentielles de son camp, c'est-à-dire les valeurs de la droite française", a-t-il insisté, citant les questions de "la transmission, l'école, la natalité, l'immigration, l'islam, la délinquance", selon lui pas assez abordées depuis dix jours.

Marine Le Pen fait des appels à la gauche "chevènementiste"

Marine Le Pen a insisté pendant sa campagne sur ses mesures en matière de pouvoir d'achat pour faire face à l'inflation et n'a pas exclu ces dernières semaines, si elle était élue, la participation à un gouvernement "d'union nationale" de personnalités venues "de la gauche chevènementiste.

Il faut "faire attention, ne pas parler exclusivement aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon", le candidat LFI arrivé troisième au premier tour, a abondé Marion Maréchal sur BFMTV et RMC.

Elle a ainsi fait part "d'une forme d'inquiétude sur le plan de la cohérence" de Marine Le Pen : "c'est un peu surprenant" d'avoir une porte radicalement fermée, notamment à l’égard d’Éric Zemmour p...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles