Manuel Valls, nouveau chroniqueur pour RMC et BFMTV

·2 min de lecture

L'ancien Premier ministre Manuel Valls va devenir à la rentrée chroniqueur dans des émissions de RMC et de BFMTV, a indiqué mercredi à l'AFP une source proche des médias du groupe Altice, confirmant une information du journal Le Parisien.

L'ancien Premier ministre Manuel Valls va devenir à la rentrée chroniqueur dans des émissions de RMC et de BFMTV, a indiqué mercredi à l'AFP une source proche des médias du groupe Altice, confirmant une information du journal Le Parisien.

A lire : Valls appelle à ne pas voter pour la gauche en Île-de-France

Le quotidien avait rapporté sur son site que l'ancien chef du gouvernement interviendrait une fois par semaine dans la matinale de RMC présentée par Apolline de Malherbe, dans le cadre d'un rendez-vous de débats. La matinale sera également retransmise sur la chaîne RMC Story à partir de la rentrée. Il participera en outre, là aussi sur un rythme hebdomadaire, à la nouvelle version de "BFM Story" animée par le duo Alain Marschall et Olivier Truchot, dans laquelle il débattra avec Alain Duhamel. Contactés par l'AFP, M. Valls et RMC/BFMTV n'ont pas souhaité réagir.

Entrée dans l'arène médiatique, à défaut d'un retour en politique nationale

L'ancien poids lourd du parti socialiste, qui avait quitté l'Assemblée nationale en 2018 pour tenter de conquérir, en vain, la mairie de Barcelone, va faire ainsi son entrée dans l'arène médiatique, à défaut d'un retour dans la politique nationale. Ces derniers mois, il avait mis fin à son exil politique en Espagne et multiplié les interviews pour promouvoir son livre, "Pas une goutte de sang français", paru chez Grasset, nourrissant des interrogations sur son avenir.

A lire aussi : Exclusif-Manuel Valls : "J’ai failli crever"


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles