Manuel Valls lyrique sur “ce bonheur” que lui apporte Susana Gallardo, sa 3e épouse

·1 min de lecture

Manuel Valls se réinstalle, petit à petit, en France. Après avoir manqué son rendez-vous avec la mairie de Barcelone, l'ancien Premier ministre signe un ouvrage très personnel, Pas une goutte de sang français (Grasset), dont Le Point publie les bonnes feuilles ce jeudi 18 mars, à l'occasion d'un entretien avec l'ex-exilé espagnol. De retour à Paris depuis plusieurs mois, l'ancien taulier du Parti socialiste s'est confié à l'hebdomadaire sur ses racines ibériques, ses relations familiales et son couple, qu'il forme depuis l'été 2018 avec la femme d'affaires espagnole Susana Gallardo, sa troisième épouse.

Si Manuel Valls a profité de son échange au Point pour revenir longuement sur l'actualité française, il n'a pas hésité à répondre, avec honnêteté, à des questions plus personnelles. À nouveau très présent dans les médias français, à l'approche de la présidentielle de mai 2022, l'ancien locataire de Matignon a reconnu avoir été "sonné" par l'élection précédente de 2017, qui a vu Emmanuel Macron prendre la tête de l'Élysée. "J'étais devenu la figure du traître et de l'échec du quinquennat [de François Hollande], j'étais au bord de la rupture", dévoile-t-il à nos confrères. Un "anéantissement personnel" qu'il l'a poussé à retrouver le chemin de Barcelone, d'où il est originaire, pour devenir conseiller municipal.

Pour autant, "il est hors de question de se plaindre", affirme celui qui, en s'installant dans la capitale catalane, a retrouvé l'amour avec sa nouvelle compagne, héritière (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laeticia Hallyday rattrapée par les dettes de Johnny : ce rendez-vous qu'elle ne pouvait pas manquer
VIDÉO -"Il y avait un côté humiliant et violent" : pourquoi Hugues Aufray a mis un terme à sa carrière d'acteur
Emmanuel Macron face aux soignants amers : lui ont-ils vraiment tourné le dos ?
PHOTO - Alain-Fabien Delon : sa mère poste une photo craquante et intime pour son anniversaire
Melania Trump affichée nue sur Twitter : la dernière humiliation