Manuel Valls fend l'armure : ce qu'il regrette vis-à-vis de ses enfants

·1 min de lecture

Il y a quarante ans, Manuel Valls obtenait sa carte du Parti socialiste et plongeait dans le monde vertigineux de la politique, pour ne plus jamais en sortir. Ces quatre décennies ont apporté de grandes joies à l'ancien Premier ministre, mais également des blessures et des regrets, comme il l'a expliqué dans nos colonnes, à l'occasion de la sortie de son livre Pas une goutte de sang français. Papa de quatre ans, nés de son mariage avec Nathalie Soulié, Manuel Valls aurait aimé les protéger des violences de son métier. "Je veux suivre de près les études et la vie de mes enfants qui ont aujourd'hui entre 22 et 30 ans. Je regrette la violence que j'ai dû leur imposer par ricochet à cause de ma vie politique. Tout père a le sentiment qu'il aurait pu mieux faire", a-t-il déclaré.

Des confidences rares de la part de l'ancien ministre, qui a également évoqué les personnes les plus importantes de sa vie, à savoir son épouse, la richissime héritière catalane Susana Gallardo, mais également sa mère. "Je lui dois ma force. Elle ne m'a jamais jugé à chaque acte de ma vie. Lors de mes divorces, elle a pu s'inquiéter de voir mes enfants souffrir mais elle a toujours opté pour une grande discrétion". Manuel Valls le sait, ses séparations avec Nathalie Soulié, puis avec la violoniste Anne Gravoin, ont fragilisé l'équilibre familial nécessaire à l'épanouissement des enfants.

Exilé pendant plusieurs mois en Espagne après sa déroute de 2017, Manuel Valls a décidé de déposer à nouveau ses valises (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Caroline de Monaco obsédait Maradona
VIDEO - Mort de Patrick Juvet : son agent en dit plus
Patrick Juvet « s’est brûlé les ailes » : les mots émouvants de Jean-Michel Jarre
Coup de griffe pour Alain Delon : « Il n’a jamais voulu rouler pour quelqu’un d’autre que lui-même »
VIDEO - Sheila émue par la vague de morts chez les Yéyés : "Je m'accroche"