Manuel Valls accusé d'avoir "craché à la figure des Français" : il se défend

·1 min de lecture

Un "retournement de veste" vivement commenté. Invité sur le plateau de l'émisison Les Grandes Gueules sur RMC ce mercredi 31 mars, Manuel Valls a évoqué son retour dans la capitale, après son échec à la mairie de Barcelone, et parlé de son livre Pas une goutte de sang français, mais la France coule dans mes veines, paru aux éditions Grasset, où il clame son amour pour la France et sa volonté de la servir à nouveau. Un retour vivement commenté par l'avocate Marie-Anne Soubré.

"Je fais partie de la France fâchée contre vous" a-t-elle fait savoir face à Manuel Valls qui l'écoutait avec attention, "j'ai voté pour vous à la primaire socialiste, je ne m'en suis jamais cachée, je faisais même partie de ceux qui avaient plein d'espoir, et puis d'un coup l'espagnol devenu français nous dit finalement 'désolé je suis espagnol'. Un choix qu'elle n'a pas franchement apprécié et l'a fait savoir. "Autant je suis très attachée à la double culture, à la double nationalité, mais que quelqu'un qui a les plus grandes responsabilités en France, viennent nous cracher à la figure en nous disant finalement 'je retourne en Espagne parce que je ne suis rien d'autre qu'un petit espagnol', et je vais me présenter à la mairie de Barcelone, j'ai été profondément choquée par ce retournement de veste."

Face à cette diatribe, Manuel Valls a tenté de se défendre. "Moi, j'étais cassé à ce moment là. Je n'accepte pas évidemment vos propos 'j'ai craché sur la France', je ne l'ai pas dit comme ça", a-t-il rétorqué. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Maïa Mazaurette (Quotidien) : ses déchirantes confidences sur la mort de son compagnon
VIDEO - Nathalie Saint-Cricq s'en prend aux médecins "stars des plateaux"
"Un enfer" : Jean Dujardin se lâche sur la série "Un gars, une fille"
Laurent Wauquiez prêt à "défoncer" Xavier Bertrand : il sort l'artillerie lourde
Meghan Markle et Harry accusés de "trahir" la famille royale