Manuel Bompard prend la suite d’Adrien Quatennens à La France insoumise

Le député des Bouches-du-Rhône récupère le poste de coordinateur du mouvement, laissé vacant par le député du Nord.

POLITIQUE - « Il n’y a pas de chef à La France Insoumise », disait ce mardi 3 janvier Manuel Bompard. Deux jours plus tard, ce jeudi 5 janvier, le député des Bouches-du-Rhône a été « désigné » coordinateur de La France insoumise « à l’unanimité » par la direction du mouvement, annonce la formation dans un communiqué, alors que la réorganisation qui en résulte fait grincer des dents en interne.

Cette désignation se fait « dans la continuité du travail engagé depuis plusieurs mois, et en lien étroit avec Mathilde Panot, présidente de groupe à l’Assemblée Nationale et Manon Aubry, présidente de groupe au Parlement européen », justifie la France insoumise.

Pour rappel, cette réorganisation de LFI fait suite à la démission d’Adrien Quatennens de son poste de coordinateur en raison des accusations pour violences conjugales dont il faisait l’objet, et pour lesquelles il a depuis été condamné.

Une refondation critiquée par plusieurs personnalités de poids au sein du mouvement, de Clémentine Autain à Alexis Corbière en passant par François Ruffin, qui jugent les instances opaques et non représentatives des différentes sensibilités.

En réponse, les membres de la direction ont annoncé la création d’un « conseil politique » qui permettra à chacun d’exprimer ses orientations. « Ce conseil a vocation à se réunir a minima chaque mois et à discuter des orientations stratégiques de la France insoumise », détaille le communiqué diffusé ce jeudi, précisant que celui-ci se réunira pour la première fois le 16 janvier prochain.

Lire sur le HuffPost

Lire aussi

À LFI, le maintien d’Adrien Quatennens ulcère ces branches jeunesse

Adrien Quatennens « doit se mettre en retrait longtemps », pour Danielle Simonnet

VIDÉO - Affaire Quatennens: la défense du député insoumis