Manucures : Une étude alerte sur les dangers des lampes UV et les risques de cancer

Andre Penner/AP/SIPA

beauté - 20 à 30 % des cellules ont été détruites lors du test mené par des scientifiques américains

Les séances manucure ne sont pas inoffensives, révèle une étude publiée par la revue Nature Communications et relayée par Midi Libre. Elle confirme les doutes de certains scientifiques au sujet des lampes UV destinées à faire sécher le vernis à ongles à gel ou semi-permanent. En effet, si de nombreuses femmes ont pris l’habitude de se rendre plusieurs fois par an dans un institut de beauté, cette pratique pourrait leur coûter cher sur le long terme.

Une équipe de chercheurs issus des universités de San Diego et de Pittsburgh (Californie, États-Unis) a réalisé une série d’expériences impliquant les lampes à UV utilisées dans les salons de manucure. Ils avaient été interpellés par les cas de plusieurs femmes atteintes par un cancer de la peau au niveau des mains. Dans le cadre de leur étude, les scientifiques ont exposé des cellules humaines et animales au rayonnement UV pendant une vingtaine de minutes.

Mieux vaut sécher ses ongles à l’air libre

Les résultats sont plus qu’inquiétants : 48 heures après l’exposition, les chercheurs ont constaté que 20 à 30 % des cellules avaient été détruites. Ce chiffre passe même à 65-70 % lorsque la séance d’UV est répétée trois fois d’affilée. Même si la majorité des instituts de beauté ne font sécher les ongles de leur cliente que pendant huit minutes, les conséquences (...)

Lire la suite sur 20minutes

VIDÉO- Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "On ne guérit jamais d’un cancer, on vit avec"