Mantes-la-Ville : les manifestants anti-Le Pen bloqués devant le meeting du Rassemblement national

Mehdi Gherdane
Mantes-la-Ville, dimanche matin. La police a bloqué les manifestants à deux pas de la salle Jacques-Brel où Marine Le Pen doit prononcer un discours

Marine Le Pen doit y prononcer un discours.


Entre 200 et 300 personnes ont manifesté ce dimanche matin dans les rues de Mantes-la-Ville à l’occasion de la venue annoncée, dans l’après-midi, de Marine Le Pen dans cette commune dirigée par le Rassemblement national (ex-FN).

Militants CGT, Force ouvrière, communistes et autres organisations d’extrême gauche voulaient dénoncer le « racisme » et la « xénophobie » du parti.

Le cortège a été stoppé à quelques dizaines de mètres de la salle Jacques-Brel où la présidente du Rassemblement national est attendue vers 14 heures.

L’ambiance est restée paisible et il n’y a pas eu de débordement. « Non le Rassemblement national n’est pas un parti comme un autre », répétaient plusieurs manifestants pour expliquer leur présence dans les rues de Mantes-la-Ville.

« Le combat contre le Rassemblement national ne doit pas s’arrêter devant la salle Jacques-Brel, haranguait Michel Chastan, délégué local du syndicat FSU. Il faudra les déloger de la mairie de Mantes-la-Ville. »



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Yvelines : addict aux paris sportifs, Luis avait étranglé sa mère
Mantes-la-Ville : Marine Le Pen en terrain conquis
Mareil-Marly : Dominique Lafon élu au premier tour
Saint-Quentin-en-Yvelines : perturbations de la circulation à prévoir pour la Ryder Cup
La chute d’un arbre interrompt le trafic du RER B entre Gif et Saint-Rémy-lès-Chevreuse