Mantes-la-Ville : l’absentéisme des élus FN pointé du doigt

Mehdi Gherdane
Mantes-la-Ville. Il faut, au minimum, 17 élus présents sur les 33 du conseil municipal pour que la séance puisse

L’opposition au maire Cyril Nauth (FN) dénonce l’« omni-absence » de certains élus de la majorité.


C’est une situation qui en dit long sur les difficultés du Front national lorsqu’il est au pouvoir. L’opposition municipale de Mantes-la-Ville, dirigée par le FN depuis 2014, dénonce la mauvaise tenue des conseils municipaux de cette commune. Par deux fois, ces dernières semaines, le conseil municipal n’a pas pu se tenir en raison d’un manque d’élus.

Dans une ville comme Mantes-la-Ville, le conseil compte 33 élus. Il en faut 17 au minimum pour que la séance puisse se tenir et, généralement, la présence des membres de la majorité suffit à atteindre ce seuil. Mais plus à Mantes-la-Ville. « Au dernier conseil, il n’y avait que 13 élus de la majorité (qui en compte 22 au total, NDLR) », dénoncent en chœur Monique Brochot (PS), Annette Peulvast-Bergeal (SE) et Eric Visintainer (LR). L’ensemble de l’opposition a alors quitté la salle et la séance a dû être annulée.

Pour comprendre ce couac, il faut remonter à la campagne des municipales de 2014. Retour en arrière : à cette époque, en dépit de son poids politique, le FN ne dispose pas de crédibilité suffisante pour ravir des villes.

Le maire Cyril Nauth, lui-même, n’est pas vraiment optimiste. Certains membres sont ainsi choisis plus pour boucler la liste de 33 noms que pour leur activisme. Sauf que le FN arrive au pouvoir. Et que tous ceux qui s’étaient engagés par politesse ne sont plus forcément disponibles sur le long terme ! « Certains ont aujourd’hui des difficultés pour être présents, ils sont pris par leurs activités professionnelles », reconnaît le maire qui tacle l’absence de certains opposants aux commissions et dénonce le « petit moment de théâtre de l’opposition » quand elle quitte le conseil.

Les élus apportent aussi une explication supplémentaire au problème des « omni-absents » selon leur mot. D’après eux, le manque de compétences de certains élus conduirait le maire à les priver de parole et à les démotiver. « (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Yvelines : il tue son beau-père au couteau et poignarde sa mère à Poissy
Magny-les-Hameaux : ils veulent préserver la vocation agricole de la ferme de Buloyer
Versailles : la Job Academy a fait le job
Croissy-sur-Seine : le policier sauve de la noyade Andrée, 90 ans
Saint-Germain-Boucles de Seine : un nouveau réseau de bus et une première grève

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages