Publicité

Le Mans : une enfant de 11 ans convoquée par le parquet pour une fausse alerte à la bombe dans un collège

Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas

Les élèves et le personnel du collège ont été immédiatement évacués, mercredi, après plusieurs alertes à la bombe reçues par l’établissement. Une jeune fille de 11 ans a été identifiée par les enquêteurs, rapporte Le Parisien. Le parquet précise que le collège Pierre Gilles de Gennes du Mans a réceptionné, en seulement une semaine, « cinq mails successifs annonçant la présence d’une bombe au sein de l’établissement ». Les cours ont été annulés et l’enfant a été convoquée en présence de ses parents.

À lire aussi 788 alertes à la bombe ont été recensées dans des établissements scolaires depuis septembre

L’enquête, confiée au commissariat de police du Mans, a permis de localiser « le matériel technologique d’où ces messages ont été postés. Les éléments recueillis permettent d’imputer ces messages à une très jeune fille, âgée de 11 ans », écrit ensuite le parquet.

Pas de poursuites pénales

Trop jeune, l’écolière ne pourra pas être poursuivie pénalement par la justice. Elle sera toutefois convoquée devant le procureur de la République la semaine prochaine avec ses parents, relate le quotidien. Le communiqué précise que son irresponsabilité pénale « ne fait nullement obstacle à la mise en œuvre de la responsabilité civile de ses parents, auxquels toute personne ou structure pourra solliciter indemnisation du préjudice subi ».

À lire aussi Alerte à la bombe à Versailles : un homme de 37 ans condamné à huit mois de prison avec sursis

Le nombre d’alertes à la bo...


Lire la suite sur LeJDD