Le manque de reconnaissance, au cœur de la souffrance des internes en médecine

Les enquêtés reprochent aussi à leurs supérieurs, auprès desquels ils apprennent leur métier, un manque d'encouragement : « Quand on est interne, on sait quand ça se passe mal. En revanche, quand ça se passe bien, on ne le sait pas. C'est assez fou d'en arriver là !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles