Manque de productivité des artistes : les propos du PDG de Spotify passent mal

·2 min de lecture

Le fondateur suédois de la plateforme de streaming musical Spotify, Daniel Ek, a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux à la suite d'une interview pour le site Music Ally. Dans cette entrevue, il explique que le problème des artistes, qui se plaignent de la faible rémunération de Spotify en termes de droits d'auteur, est surtout lié à un manque de productivité.

La déclaration de Daniel Ek, patron de la plateforme de streaming Spotify, n'est pas passée inaperçue. Lors d'une interview pour le site Music Ally, le PDG du géant Suédois a exprimé une vision de la musique qui a hérissé les poils de nombreux artistes. Selon lui, le problème des chanteurs qui se plaignent de la trop faible rémunération de Spotify en termes de droits d'auteurs vient d'abord d'un manque de productivité. Car les musiciens ne peuvent gagner leur vie correctement en sortant un album tous les 3 ou 4 ans, comme avant.

>> LIRE AUSSI : Le géant du streaming musical Spotify frôle les 300 millions d'utilisateurs actifs

De vives réactions sur Twitter

Daniel Ek a ajouté que les artistes devraient bosser plus, travailler 24 heures sur 24, tous les jours, en oubliant la nécessaire période de création entre deux albums. Le fondateur de Spotify a également expliqué simplement que seuls les artistes ne vivant pas des revenus des écoutes en ligne prenaient position contre la trop faible rémunération des droits d'auteurs, alors que ceux vivant confortablement n'évoquaient pas le sujet.

>> Retrouvez Culture-Médias en replay et en podcast ici

Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas faites attendre. L'auteur-compositeur David Crosby a qualifié David Ek de "petite merde avide et désagréable", tandis que Mike Mills, du groupe R.E.M, lui a proposé "d'aller se faire foutre".



Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :