Manon Marsault, sa dernière intervention esthétique est "un carnage" : ses regrets sur ce gros loupé

Au mois de décembre 2021, Manon Marsault faisait part d'une grande décision. Après des années à avoir modifié son corps et son visage grâce à la chirurgie esthétique, la femme de Julien Tanti a confié vouloir arrêter d'avoir recours à ce procédé. "Je ne dis pas définitivement à vie mais je peux vous dire injection et tout ce qui est chirurgie esthétique, de manière générale, je vais freiner un grand coup", déclarait-elle sur ses réseaux sociaux.

Mais des mois plus tard, Manon Marsault est quelque peu revenue sur ses paroles. "Je comptais stopper, mais demain j'ai rendez-vous pour du botox au front !", a-t-elle avoué lors d'une interview pour le magazine Public, parue ce vendredi 13 mai 2022. La maman de Tiago (3 ans) et Angelina (1 an) demeure néanmoins précautionneuse étant donné que sa dernière intervention ne s'est pas du tout bien passée. C'est d'ailleurs ce qui la pousse aujourd'hui à corriger ses imperfections. "J'ai arrêté les fillers, comme l'acide hyaluronique qui déforme le visage. Il y a six mois, on m'a loupée au niveau des cernes et j'ai perdu confiance en moi à cause de ce carnage. J'essaie de rattraper peu à peu", a-t-elle expliqué.

Elle évoquait déjà ce raté sur son visage à l'époque et se disait "écoeurée" par le résultat. "Je trouve une solution pour en finir avec ce problème de cernes et après, finito", lâchait-elle. En 2021,...

Lire la suite


À lire aussi

Paga (Les Marseillais) a poussé sa petite-amie à subir une intervention esthétique : elle regrette
Nabilla, ses lèvres gonflées : photo du résultat après sa dernière intervention esthétique
Ambre Dol (Familles nombreuses) une "mère indigne" : gros loupé avec l'un de ses fils et crise de larmes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles