Pour Manon Aubry, Adrien Quatennens «est in fine, le produit du patriarcat»

L'affaire Quatennens continue de secouer la France insoumise. Le député du Nord, visé par une main courante pour violences conjugales de la part de sa femme, s'est mis en retrait de son poste de Coordinateur du parti. Interrogée ce vendredi matin au micro d'Europe 1, l'eurodéputée Manon Aubry souhaite "vouloir faire mieux contre les violences faites aux femmes au sein du parti".

>> Retrouvez l'entretien de 8h13 en replay et en podcast ici

"Nous pouvons faire mieux"

"Nous pouvons faire mieux dans nos organisations (...) qui n'échappent pas au patriarcat", reconnaît Manon Aubry. Et d'ajouter : "Adrien Quatennens fait partie d'une société qui produit ce type de comportement. Donc, oui c'est le produit (Adrien Quatennens ndlr) du patriarcat", reconnaît-elle.

Face à la situation, la députée européenne la France insoumise n'est pas contre l'idée d'externaliser le Comité de suivi contre les violences sexistes et sexuelles du parti (CVSS). "Nous pouvons faire mieux en réfléchissant par exemple à un accompagnement extérieur qui renforce la confiance que l'on peut avoir dans la saisine du comité, pour qu'il n'y ait pas un rapport de domination politique", souligne-t-elle.

Travailler avec la Nupes

Mais face aux polémiques, Manon Aubry veut être optimiste : "Oui, je pense que nous pouvons faire mieux. Je pense que l'on peut faire mieux avec d'autres au sein de la Nupes (alliance de gauche). Mais, c'est parce que nous voulons faire de la lutte contre les violences faites aux femme...


Lire la suite sur Europe1