Manoeuvres militaires chinoises: l'armée taïwanaise dit "se préparer à la guerre sans chercher la guerre"

Des hélicoptères militaires chinois passent au large volent au large de l'île Pingtan, l'un des territoires chinois les plus proches de Taïwan, le 4 août 2022 - Hector RETAMAL - AFP
Des hélicoptères militaires chinois passent au large volent au large de l'île Pingtan, l'un des territoires chinois les plus proches de Taïwan, le 4 août 2022 - Hector RETAMAL - AFP

Les forces armées de Taïwan ont affirmé ce jeudi "se préparer à la guerre sans chercher la guerre", au moment où la Chine a démarré les plus grandes manoeuvres militaires de l'histoire autour de l'île.

"Le ministère de la Défense nationale souligne qu'il respectera le principe de se préparer à la guerre sans chercher la guerre", a indiqué le ministère taïwanais de la Défense dans un communiqué.

L'armée chinoise a démarré ce jeudi les plus importantes manoeuvres militaires de son histoire autour de Taïwan. La Chine a tiré de "multiples" missiles balistiques lors de ses grandes manoeuvres, assure ce jeudi le ministère de la Défense taïwanais, condamnant des "actions irrationnelles qui minent la paix régionale".

Des exercices d'une ampleur "sans précédent"

Les manoeuvres militaires ont débuté peu après midi ce jeudi dans six zones encerclant Taïwan, au niveau de routes commerciales très fréquentées et parfois à seulement 20 kilomètres des côtes taïwanaises.

"Les exercices commencent" et se poursuivront jusqu'à dimanche midi, a indiqué la télévision publique chinoise CCTV dans un message sur les réseaux sociaux. "Pendant cette période, navires et aéronefs ne doivent pas pénétrer dans les eaux et les espaces aériens concernés".

Selon le journal chinois Global Times, qui cite des analystes militaires, les exercices sont d'une ampleur "sans précédent" car des missiles vont survoler Taïwan pour la première fois, avec "des tirs d'artillerie à munitions réelles et de longue portée".

Taïwan dénonce un "acte irrationnel"

"Si les forces taïwanaises viennent volontairement au contact de (l'armée chinoise) et viennent à tirer accidentellement un coup de feu, (l'armée chinoise) répliquera avec vigueur et ce sera à la partie taïwanaise d'en assumer toutes les conséquences", a indiqué à l'AFP une source militaire anonyme au sein de l'armée chinoise.

Les autorités de l'île ont de leur côté dénoncé "un acte irrationnel visant à défier l'ordre international".

"Certaines des zones des manoeuvres de la Chine empiètent sur (...) les eaux territoriales de Taïwan", a dénoncé Sun Li-fang, le porte-parole du ministère taïwanais de la Défense.

Une réponse à la visite de Nancy Pelosi

Ces manoeuvres surviennent en réponse à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi sur l'île. Plus haute responsable américaine à se rendre à Taïpeï en 25 ans, elle a martelé que les États-Unis n'abandonneraient pas l'île, dirigée par un régime démocratique et qui vit sous la menace constante d'une invasion par l'armée chinoise.

Cette visite de moins de 24 heures a attiré les foudres de Pékin pour qui ces exercices militaires sont désormais une "mesure nécessaire et légitime".

Les exercices visent à simuler un "blocus" de l'île et incluent "l'assaut de cibles en mer, la frappe de cibles au sol et le contrôle de l'espace aérien", selon l'agence officielle Chine Nouvelle.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles