Manipulateurs radio en grève : "nous voulons être considérés comme des soignants"

La rédaction d'Allodocteurs.fr

"Comment le gouvernement, peut-il nous oublier, nous les « manip’ radio », qui faisons tourner l’hosto ?" C’est le cri d’alerte chanté par les manipulateurs en radiologie en grève au CHU Clermont-Ferrand. Parmi eux, Mylène Rigaud, "manip’ radio" depuis sept ans et autrice du texte de la chanson "Pas de radio, Pas d’hosto" dont le clip a été mis en ligne le 25 novembre.
Entre deux nuits de travail, Mylène a rédigé ce texte. Elle l’a ensuite fait lire à ses collègues et face à leur engouement, Maxime Grassi, manipulateur radio au service des urgences et vidéaste amateur, a proposé d’en faire un clip vidéo. "C’est notre premier mouvement corporatiste depuis que le métier existe et on voulait donc faire quelque chose de marquant" nous confie Mylène Rigaud.


"Jusqu’à 25 scanners par nuit"

Le mouvement a en effet démarré à Nice en septembre et s’est rapidement propagé à l’échelle nationale : "à l’AP-HP, à l’AP-HM, au CHU de Bordeaux, de Nantes, dans certaines structures privées…" cite Mylène Rigaud, et le CHU de Clermont-Ferrand, où les "manip’ radio" sont en grève depuis le 21 novembre. "Mais comme nous sommes assignés pour assurer la prise en charge des patients, aucune répercussion n’est visible sur les soins" précise-t-elle.

Car comme tout autre personnel hospitalier, les "manip’ radio" sont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi