Manifeste contre l'antisémitisme : "Il ne s'agit pas de critiquer l'ensemble des musulmans", pour le signataire Luc Ferry

franceinfo
Luc Ferry, ex-ministre de l'Éducation nationale, a expliqué, dimanche sur franceinfo, avoir signé le manifeste "contre le nouvel antisémitisme", signé par plus de 250 personnalités, pour que les "autorités prennent conscience" de la situation.

Plus de 250 personnalités ont signé un manifeste "contre le nouvel antisémitisme", publié dimanche 22 avril dans le quotidien Le Parisien. Parmi les signataires, des hommes et des femmes politiques de droite et de gauche, des artistes, des intellectuels, des responsables religieux juifs, musulmans et catholiques. Le texte est écrit par Philippe Val, ancien directeur notamment du journal satirique Charlie Hebdo. Luc Ferry, ancien ministre de l'Éducation, fait également partie des signataires. Interrogé, dimanche par franceinfo, il déclare : "On n'a pas dénoncé assez tôt les choses parce qu'on risquait d'être accusé d'islamophobie."

franceinfo : Pourquoi avez-vous signé ce manifeste ?

Luc Ferry : Comme l'indique le manifeste, plus de 50 000 Français juifs ont dû déménager, car ils n'étaient plus en sécurité. En tant qu'ancien ministre de l'Éducation nationale, ce qui me frappe le plus, c'est le fait que dans certains quartiers aujourd'hui, il n'y a plus un élève juif dans les établissements scolaires publics. Ils ne se sentent plus en sécurité et ils ne le sont plus. Dès qu'on dénonce ce nouvel antisémitisme, dès qu'on dit qu'il est d'une origine islamiste fondamentaliste, car il ne s'agit pas de critiquer l'ensemble des musulmans, on est traité d'islamophobie par une catégorie de l'extrême-gauche par les islamo-gauchiste professionnels et on se fait (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi