Manifestations en Iran: le président Ebrahim Raïssi estime que "le chaos est inacceptable"

Manifestations en Iran: le président Ebrahim Raïssi estime que "le chaos est inacceptable"
Le président iranien Ebrahim Raïssi le 28 septembre 2022 - IRAN PRESS / AFP
Le président iranien Ebrahim Raïssi le 28 septembre 2022 - IRAN PRESS / AFP

Le président iranien Ebrahim Raïssi a condamné mercredi les "émeutiers" et jugé "le chaos inacceptable", sur fond des manifestations déclenchées après la mort d'une jeune femme arrêtée par la police des mœurs.

"Ceux qui ont pris part aux émeutes doivent être traités fermement comme le veut le peuple", a-t-il dit lors d'une interview à la télévision d'État.

"L'ennemi a visé l'unité nationale et veut dresser les gens les uns contre les autres", a-t-il ajouté, accusant les Etats-Unis, l'ennemi juré de la République islamique, d'attiser la contestation. Il a reconnu que la mort de Mahsa Amini avait suscité "peine et chagrin" chez les Iraniens et a promis que les autorités présenteraient "bientôt" un rapport final sur ce décès.

Au moins 1200 arrestations

Des manifestations ont lieu chaque soir depuis le 16 septembre, date de la mort à l'hôpital de Mahsa Amini, 22 ans. Elle avait été arrêtée trois jours plus tôt par la police des moeurs pour non respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d'Iran, qui doivent se couvrir les cheveux en public.

"La sécurité des personnes est la ligne rouge de la République islamique d'Iran et personne n'est autorisé à enfreindre la loi et à semer le chaos" qui est "inacceptable", a martelé Le président.

Selon un dernier bilan donné mardi par l'agence Fars, "environ 60 personnes ont été tuées" depuis le début des protestations. Les autorités ont fait état de 10 morts parmi les forces de l'ordre mais il n'était pas clair si ceux-ci figuraient parmi les 60 morts.

Les autorités ont fait état en outre de l'arrestation de plus de 1200 manifestants depuis le 16 septembre.

Article original publié sur BFMTV.com