Manifestations en Iran: un milicien affilié aux Gardiens de la Révolution tué par balle

(photo d'illustration) - Bulent Kilic
(photo d'illustration) - Bulent Kilic

Le pays est secoué par un vaste mouvement de contestation anti-régime depuis la mort d'une jeune femme après son arrestation par la police des moeurs pour infraction au code vestimentaire strict de la République islamique.

Un paramilitaire a été abattu ce samedi lors des manifestations dans le centre de l'Iran, pays touché par un mouvement de contestation déclenché après la mort en détention d'une jeune femme, a annoncé ce dimanche un média officiel.

"Un membre de Bassidj (milices affiliées aux Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, NDLR) a été abattu dans la ville de Semirom par des criminels armés", a rapporté l'agence Irna.

L'Iran est secoué par des manifestations déclenchées par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans, décédée après son arrestation par la police des moeurs pour infraction au code vestimentaire strict de la République islamique.

Des centaines de personnes tuées

Les autorités, qui dénoncent des "émeutes" orchestrées par des pays étrangers et des groupes d'opposition, ont arrêté des milliers de personnes, et deux hommes de 23 ans ont été pendus.

Selon Irna, les manifestations ont eu lieu ce samedi soir devant le gouvernorat de Semirom dans la province d'Ispahan (centre) et dans d'autres endroits de la ville. "Les forces de l'ordre ont été déployées afin d'établir la sécurité dans la ville et, dans certains cas, il y a eu des affrontements avec un certain nombre d'émeutiers", a ajouté l'agence.

Des centaines de personnes, principalement des manifestants mais aussi des membres des forces de sécurité, ont été tuées depuis le début de la contestation, selon les autorités. La justice a annoncé avoir condamné 11 personnes à la peine capitale pour leur rôle dans les manifestations. Des militants assurent que ce chiffre est sous-évalué.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Lyon : hommage à Mohammad Moradi, l'iranien qui s'est suicidé pour dénoncer la répression en Iran