Manifestations au Kenya: le président Ruto annonce le retrait du projet de budget 2024-25

Le président kényan William Ruto a annoncé ce mercredi 26 juin le retrait du projet de budget 2024-25 prévoyant des hausses de taxes, à l'origine d'une puissante contestation dans le pays qui a sombré mardi dans une violence meurtrière. Au moins 23 personnes sont mortes mardi dans la répression des manifestations, selon les organisations des droits de l’homme. Ce mercredi après-midi, William Ruto a cédé à la pression de la rue.

William Ruto l’a dit lui-même : « Je dirige un gouvernement, mais je gouverne aussi un peuple. Et le peuple a parlé. » Le président ne signera donc pas la loi, rapporte notre correspondante à Nairobi, Gaëlle Laleix.

« Après avoir écouté attentivement le peuple kényan, qui a dit haut et fort qu'il ne voulait rien avoir à faire avec ce projet de loi de finances 2024, je m'incline et je ne promulguerai pas le projet de loi de finances 2024, qui sera par conséquent retiré », a déclaré William Ruto dans un discours au lendemain d'une journée de manifestation contre le texte.

« Après l'adoption du projet de loi, le pays a été témoin d'une large expression de mécontentement à l'égard du projet de loi tel qu'il a été adopté, qui a malheureusement entraîné des pertes de vies humaines et des destructions de biens », a ajouté le chef de l'État.

Le président a appelé à une concertation nationale. « Puisque nous nous sommes débarrassés du projet de loi de finances 2024, il est nécessaire d'avoir une conversation en tant que nation à l'avenir [...]. Comment gérer ensemble notre situation d'endettement [...] ? Je proposerai un engagement avec les jeunes de notre nation, nos fils et nos filles », a-t-il affirmé.


Lire la suite sur RFI