Manifestations anti-pass sanitaire: à quoi s'attendre pour ce nouveau samedi de mobilisation?

·3 min de lecture

Le projet de loi sanitaire, en pleine discussion cette semaine à l'Assemblée, reste vivement critique par une partie de la population française. Les opposants au texte dénoncent une vaccination obligatoire déguisée.

Ils étaient environ 114.000 à marcher en France samedi dernier. Les opposants au pass sanitaire ont lancé de nouveaux appels pour manifester ce samedi partout en France contre le projet de loi sanitaire présenté par le gouvernement.

Dénonçant une "dictature sanitaire" au travers de l'extension du pass sanitaire, ils ont multiplié les appels ces dernières heures pour rassembler le plus de contestataires possibles aux quatre coins du pays. Si tous ne se présentent toutefois pas comme des anti-vaccins, ils dénoncent une obligation vaccinale déguisée au travers du pass sanitaire, désormais appliqué aux cinémas et bientôt aux bars et restaurants.

De Nicolas Dupont-Aignan à l'ancienne marcheuse Martine Wonner en passant par le chanteur Francis Lalanne... Les personnalités controversées s'étaient mobilisées le week-end dernier, et il y a fort à parier qu'elles manifestent à nouveau.

Au moins deux cortèges attendus à Paris

Ils étaient 18.000 à Paris le week-end dernier, répartis en plusieurs cortèges. L'ancien cadre du Front national Florian Philippot a de son côté annoncé une nouvelle manifestation "pour la liberté, contre la tyrannie" samedi après-midi au départ de la place du Trocadéro à Paris, contre l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale. L'ancien candidat à la présidentielle de 2017 Jean-Frédéric Poisson sera également de la partie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Comme au week-end dernier, la contestation se fera aussi en ordre dispersée ce samedi: un autre rassemblement partant des Invalides est également annoncé sur les réseaux sociaux, au grand dam de certains qui souhaitaient fédérer les voix dissonantes.

Des rassemblements dans les grandes villes de France

Toutes les manifestations n'ont pas été déclarées en préfecture mais une page Facebook baptisée "Mouvement Citoyen Sans Étiquette" en recense des dizaines et des dizaines prévues pour la journée de samedi.

Les anti-pass sanitaire se réuniront encore une fois à Toulouse où plusieurs organisations dont les Gilets jaunes ont appelé à se rassembler à la station de métro Jean-Jaurès. À Lyon, les manifestants se retrouveront pour une troisième fois place Bellecour, à Nancy place Maginot et à Orléans dans l'après-midi. Vannes, Metz, Chartres, Toulon... S'il est difficile de lister toutes les villes et d'évaluer le nombre de participants attendus pour ce nouveau samedi, les rassemblements annoncés sont légion. 

Difficile aussi de déterminer si ces manifestations seront aussi marquées par des comportements radicaux comme le port d'étoiles jaunes, la vandalisation de permanences d'élus ou encore les violences comme celles dont a été victime l'une de nos équipes de BFMTV.

Interrogé mercredi sur cette radicalisation du mouvement - et peut-être sur son ampleur surprise observée samedi dernier - Jean Castex a prévenu que le gouvernement serait "intraitable" envers celles et ceux qui ont recours à des actes des violence pour exprimer leur opposition.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles