Manifestations du 1er-Mai : à quoi ont servi les ELI, équipes de liaison et d'information ?

·1 min de lecture

"C'est la première fois que je vois ce brassard-là", s'interroge une manifestante. Ce n'est que la 4e manifestation que les ELI sont sur le terrain ici à Toulouse, alors le brassard bleu-ciel de Bruno et ses collègues intrigue. Certains d'entre vous les ont peut-être aperçu pendant les manifestations du 1er-Mai samedi, les ELI, pour Equipes de Liaison et d'Information. Ce sont des policiers en civil, formés spécialement pour le dialogue et pour faire le lien entre les manifestants et les forces de l'ordre, afin de limiter les débordements. Europe 1 les a suivis dans la manifestation toulousaine du 1er-Mai samedi.

"Faire en sorte que tout se passe bien"

"On est là pour faire en sorte que tout se passe bien. On est en liaison entre les organisateurs manifestants, et nos collègues forces de l'ordre", explique Bruno à la manifestante. Deux à l'avant du cortège, deux à l'arrière, tous volontaires et venus d'unités différentes, ils ont été spécialement formés notamment à prendre contact avec les manifestants.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"S'il y a un problème, c'est à ce moment-là ? Les manifestations qui partent en live ça ne vous intéresse pas !", lui demande par exemple Alexis du service d'ordre du Parti Communiste. "Oui il ne faut pas hésiter à venir nous voir, que nos collègues sachent !", répond le policier.

Dialogue et désescalade

Le dialogue s'installe vite. Certains signalent des groupes à risques. Pour le directeur de la sécurité publiq...


Lire la suite sur Europe1