Manifestations à Jérusalem : plus de 120 blessés

Source AFP
·1 min de lecture
Les violences ont démarré dès jeudi soir, lors d’une manifestation du mouvement d’extrême droit Lahava, hostile aux Palestiniens.
Les violences ont démarré dès jeudi soir, lors d’une manifestation du mouvement d’extrême droit Lahava, hostile aux Palestiniens.

Nouvelles échauffourées à Jérusalem, manifestations en Cisjordanie occupée, tirs de roquettes depuis la bande de Gaza? La tension monte, ce samedi 24 avril, entre Palestiniens et forces israéliennes, dans la foulée des plus importants heurts depuis des années dans la Ville sainte. Des accrochages ont éclaté, la veille au soir, aux abords de la vieille ville de Jérusalem. Ces heurts interviennent au lendemain d'une nuit de manifestations croisées, impliquant un groupe de juifs d'extrême droite scandant « Mort aux Arabes », des Palestiniens et les forces de l'ordre et ayant fait plus de 120 blessés.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a réagi en appelant « au calme », ce samedi, après ces accrochages à Jérusalem. De son côté, le président palestinien, Mahmoud Abbas, a dénoncé les « incitations à la haine » de groupes d'extrême droite israéliens et exhorté la communauté internationale à « protéger » les Palestiniens de Jérusalem-Est. Les affrontements des derniers jours à Jérusalem ont commencé après que la police a empêché la population de s'asseoir sur les marches entourant la porte de Damas, un lieu où se réunissent normalement le soir les Palestiniens pendant la période du ramadan.

À LIRE AUSSI« Le conflit israélo-palestinien a disparu de nos écrans »

Des projectiles visant les forces de l'ordre

La police et de jeunes Palestiniens ont joué au chat et à la souris près de la porte de Damas, après la dernière prière du vendredi ayant réuni des di [...] Lire la suite