Manifestation d'agriculteurs à Lyon et Clermont-Ferrand : "un ultime avertissement"

·1 min de lecture

Des milliers d'agriculteurs et des centaines de tracteurs ont convergé sur Lyon et Clermont-Ferrand ce jeudi 25 mars, charriant avec eux des tonnes de pneus et de lisier déversés. Avec une revendication claire : des prix plus justes. Reportage dans les rues de la préfecture du Rhône.

Sur les vingt agriculteurs installés sur leur commune, à une cinquantaine de kilomètres de Lyon, ils sont cinq à avoir pris la route tôt ce jeudi matin à bord de leurs tracteurs, les remorques pleines à craquer de pneus et de lisier. " C'est pas mal, mais les autres n'y croient plus ", regrettent Yannick et Michael, tous deux producteurs laitiers. " Ça ne nous enchante pas de monter jusqu'ici simplement pour demander à vivre de notre métier. Psychologiquement, c'est dur. On a l’impression d'être tout le temps en train de mendier, mais on n'a pas le choix ! On est toujours payés avec les mêmes prix que nos grands-parents alors que les charges n'ont jamais cessé d'augmenter, qu'on travaille comme des fous, qu'on a des emprunts et des factures à rembourser en permanence, et tout ça pour dégager à peine un salaire de 400 euros. Qui pourrait accepter ça ? "Dans tous les groupes d'agriculteurs installés sur la place Bellecour pour casser la croûte, partout les mêmes histoires : l'engrenage de l'endettement, les mises aux normes assommantes et coûteuses, la fatigue. La fierté et la passion aussi, " mais franchement, si j'avais à nouveau le choix, je ne le referais pas ", confie un agriculteur...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

À Annecy, un parfum rouge-brun à la manifestation contre les règles sanitaires

Manifestation à Liège : stop à l’invisibilisation des casseuses !

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

Sénégal : "On va manifester contre la dictature, pour sauvegarder notre démocratie"

9 euros le kilo de côte de boeuf : "La manifestation d'un marché qui ne fonctionne pas"