Manifestation contre les violences sexuelles : malgré l'affaire Quatennens, LFI y est

C'est une manifestation qui doit permettre à la France insoumise de redorer son image. Ce samedi a lieu la grande manifestation contre les violences sexistes et sexuelles, organisée par le collectif "#NousToutes". Un événement que la Nupes, l'alliance de gauche à l'Assemblée nationale, ne compte pas rater. Surtout dans les rangs des députés LFI, alors que les liens avec les associations féministes sont rompus depuis l'affaire Adrien Quatennens.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici 

Alors, l'objectif des députés présents à la manifestation sera de faire oublier cette polémique, afin de "redevenir un grand parti féministe", confie une élue à Europe 1. Mais les camarades de Jean-Luc Mélenchon, préparent surtout le retour d’Adrien Quatennens  à l’Assemblée, qui a reconnu des violences conjugales il y a deux mois. Mathilde Panot, la présidente du groupe insoumis , l’a affirmé cette semaine : "Nous accompagnerons son retour".

Prendre le température

Un retour dans les couloirs de l'Assemblée qui devrait avoir lieu "d’ici la fin du mois", précise le député LFI Ugo Bernalicis. Cette manifestation sera donc un thermomètre de l’opinion pour les Insoumis. "On verra bien si les manifestants sont hostiles ou non" avoue un élu de la Nupes.

Car le retour d’Adrien Quatennens divise profondément au sein de l'alliance de gauche. Si pour certaines élues écologistes, c’est tout simplement "impensable", au Parti socialiste la porte n’est pas totalement fermé...


Lire la suite sur Europe1