Manifestation anti-pass à Nancy: deux mois ferme pour des jets de tomates sur des policiers

·1 min de lecture

Le jeune homme avait été interpellé le 25 septembre et placé en garde à vue pour "violences volontaires sans ITT sur personnes dépositaires de l'autorité publique". Il avait aussi lancé un pétard.

Un jeune manifestant a été condamné à deux mois de prison ferme pour avoir lancé des tomates et un pétard en direction de policiers lors de la manifestation anti-pass sanitaire du 25 septembre à Nancy, a annoncé ce samedi le parquet.

L'homme, né en 1993, a également interdiction de manifester dans le centre-ville pendant un an. Il avait été interpellé lors de cette manifestation et placé en garde à vue pour "violences volontaires sans ITT sur personnes dépositaires de l'autorité publique", a précisé le procureur de la République François Pérain. 

Tomate, caillou et bouteille d'eau

Un autre manifestant, né en 1996, a lui aussi été interpellé pendant cette manifestation: il a reconnu avoir jeté une tomate et un caillou, "qui par ricochet avait touché un policier dans le dos, ainsi qu'une bouteille d'eau", a ajouté le parquet de Nancy.

Ce jeune homme est "sous curatelle" et dans l'attente d'un rapport d'expertise psychiatrique, "obligatoire" selon le parquet, il a été placé en détention provisoire et sera jugé le 3 novembre.

Ce samedi, près de 48.000 manifestants (47.935) contre le pass sanitaire ont été recensés ce samedi par le ministère de l'Intérieur, qui a comptabilisé 173 actions pour le 12ème samedi consécutif de mobilisation. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Covid-19 : en Europe, moins de masques mais plus de pass sanitaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles