Manifestation du 5 décembre : "On sait qu’une grosse journée réussie ne suffira pas à changer la donne", affirme Philippe Poutou

franceinfo

"On sait qu’une grosse journée réussie ne suffira pas à changer la donne", explique jeudi 21 novembre à franceinfo Philippe Poutou, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), au sujet de la grève annoncée du 5 décembre. Jeudi, la CFDT-Cheminots, plusieurs syndicats d'EDF et la CFE-CGC ont décidé, à leur tour, d'appeler à la grève dans deux semaines. "C’est un gros rendez-vous en perspective. On les sent, les journées qui vont fonctionner", estime l’ancien délégué syndical de l’usine Ford-Blanquefort, désormais fermée.

"La grosse question c’est ce qu’il va se passer après", poursuit Philippe Poutou, qui appelle au "début d’une mobilisation, en lien avec les 'gilets jaunes'". "La question qui se discute de plus en plus dans les milieux militants, syndicalistes et gilets jaunes, c’est comment démarrer une nouvelle phase", décrit-il. "Des journées de grève qui se succèdent ? Des journées de manifestation ? Une sorte de renforcement de la mobilisation sociale qui permette de commencer à changer le rapport de force."

"Le gouvernement n'est pas si à l'aise avec ça"

Interrogé sur les rencontres prévues avant le 5 décembre entre Édouard Philippe et les syndicats, Philippe Poutou a prévenu : "On n’en attend pas grand-chose". "On voit que le gouvernement n’est pas si à l’aise (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi