Publicité

Manifestation à Besançon : une pancarte appelle au meurtre de policiers

Une pancarte lors de la manifestation contre les violences policières à Paris samedi 23 septembre.   - Credit:FIORA GARENZI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Une pancarte lors de la manifestation contre les violences policières à Paris samedi 23 septembre. - Credit:FIORA GARENZI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Durant la manifestation « contre les violences policières », samedi, à Besançon, une pancarte a été « fermement » condamnée par la préfecture du Doubs. Un carton sur lequel était écrit « Un flic, une balle » a été observée durant cette manifestation, selon des témoins.

Le préfet du Doubs, Jean-François Colombet, a partagé dans un communiqué son « indignation » face à « ces agissements scandaleux et inqualifiables à l'encontre des forces de l'ordre ».

De nombreux slogans contre la police

Cela intervient par ailleurs « moins de 48 heures après une tentative d'homicide d'une extrême et rare violence » à l'encontre d'un policier de la BAC à Sochaux, rappelle la préfecture. Un policier a été grièvement blessé jeudi, alors qu'il participait à l'interpellation d'un jeune homme de 22 ans déjà condamné et faisant l'objet d'un mandat de recherche pour évasion, avait précisé le parquet de Montbéliard.

À LIRE AUSSI Manifestation contre les « violences d'État » : la gauche radicale en guerre contre la police

« Les forces de l'ordre sont mobilisées jour après jour sur notre territoire afin d'assurer la sécurité et la tranquillité de tous nos concitoyens », a rappelé le préfet. De nombreux slogans antipolice ont par ailleurs été scandés au cours de cette manifestation ayant rassemblé 470 personnes, selon un décompte de la préfecture.