Des manifestants, dont Greta Thunberg, réclament la "justice climatique" à Davos

Greta Thunberg et d'autres jeunes militants pour le climat ont participé à une petite manifestation vendredi à Davos, accusant l'élite mondiale rassemblée dans la ville suisse de ne pas en faire assez pour sauver la planète.

"On veut quoi? La justice climatique! On la veut quand? Maintenant!": c'est le slogan scandé par la trentaine de manifestants qui se sont rassemblés, par des températures glaciales et avec des pancartes "SOS", sur la route menant au centre de congrès où le Forum économique mondial (WEF) organise cette semaine sa réunion annuelle.

"Je ne crois pas qu'on se rende compte, qu'on ressente et qu'on comprenne dans des endroits avec autant de richesse, et de pouvoir, et de cupidité, que la planète Terre autour de nous est dans une souffrance immense", a accusé la Pakistanaise Ayisha Siddiqa, qui a aussi participé à des tables rondes organisées par le WEF cette semaine à Davos.

Le Pakistan a été dévasté l'an dernier par des inondations, où plus de 1.700 personnes ont trouvé la mort. Les experts estiment que le dérèglement climatique va conduire à de plus en plus d'événements extrêmes de ce type.

Greta Thunberg n'a pas fait de déclaration durant la manifestation. Mais elle avait participé jeudi à un événement organisé en marge de la réunion du WEF, où elle a accusé les élites politiques et économiques présentes à Davos d'être "les gens qui alimentent le plus la destruction de la planète".

lth/soe/alb/sr