Des manifestants bravent le couvre-feu marseillais pour dénoncer la « casse sociale »

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

CONFINEMENT - Ils dénonçaient les conséquences du confinement sur le monde du travail.

Quelques centaines de personnes ont bravé mardi soir le couvre-feu anti-Covid pour manifester à la nuit tombée, flambeaux en main, dans le centre de Marseille, contre la « casse sociale » et pour le renforcement des services publics.

Les manifestants qui répondaient à l’appel de plusieurs organisations dont le Parti communiste et le syndicat CGT entendaient notamment dénoncer les conséquences pour le monde du travail des choix sanitaires et économiques du gouvernement dans la lutte contre la crise du coronavirus.

Marche aux flambeaux

« Les moyens ne sont pas mis dans la recherche, dans la prévention ou le soin. Et chaque semaine, on annonce des fermetures d’activités et des plans de sauvegarde de l’emploi qui n’en sont jamais », a dénoncé Olivier Mateu, secrétaire général de la CGT des Bouches-du-Rhône.

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :

Coronavirus à Marseille : Des importateurs de masques chinois non conformes condamnés à de la prison avec sursis Coronavirus : Le couvre-feu à 18 heures étendu à la Drôme et au Var à partir de ce mardi Coronavirus à Marseille : Dépistage, nombre de cas... Ce que l'on sait sur le « cluster familial élargi » Coronavirus : Le gouvernement a-t-il fait volte-face sur les centres de vaccination ? Coronavirus à Marseille : Michèle Rubirola réclame un reconfinement, la mairie rétropédale