Voici quelques manières inhabituelles imaginées par les États-Unis pour utiliser l'arme atomique

·2 min de lecture

Les bombes atomiques Little Boy (15 kilotonnes) et Fat Man (21 kilotonnes), respectivement larguées sur Hiroshima et Nagasaki, restent à ce jour les seules armes nucléaires à avoir été utilisées en combat. Ces bombes ont détruit les villes, tué ou blessé des centaines de milliers de personnes, et engendré des problèmes de santé à long terme pour des milliers d'autres. Le carnage et la destruction sont les premières choses qui viennent à l'esprit quand on parle d'armes nucléaires.

Mais les bombes nucléaires n'ont pas seulement servi à détruire des villes. Au début de la guerre froide, l'utilisation tactique des armes nucléaires sur le champ de bataille a non seulement fait l'objet de recherches approfondies, mais a aussi été envisagée.

À lire aussi — Les navires chinois sont toujours plus imposants et agressifs tandis que le Japon est à la traîne

Le général américain Douglas MacArthur voulait utiliser des armes nucléaires en Corée, et l'administration Eisenhower a débattu de leur utilisation pour aider les Français pendant la bataille de Dien Bien Phu. Pendant la guerre du Vietnam, certains membres de l'armée américaine ont envisagé d'utiliser des armes nucléaires tactiques, notamment lorsque Khe Sanh a été assiégé.

Les armes tirées des silos à missiles ou des sous-marins n'étaient pas toujours adaptées à de tels usages, et la panoplie d'autres armes nucléaires développées durant cette période montre à quel point cette éventualité était prise au sérieux.

Au début des années 1950, les grandes formations de bombardiers soviétiques à armes nucléaires qui s'approchaient des États-Unis ou de l'Europe occidentale étaient considérées comme une menace de poids.

En conséquence, les États-Unis ont créé le AIR-2 Genie, une fusée air-air non guidée dotée d'une tête nucléaire W25 de 1,5 kilotonne. L'idée était d'en tirer une au centre, ou du moins à proximité, d'une formation de bombardiers soviétiques.

Avec une vitesse de Mach 3 et un rayon d'explosion plus de 300 mètres, il aurait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les scientifiques ont repéré un 'ouragan spatial' tourbillonnant au-dessus du pôle nord magnétique
Les vaccins sont cruciaux pour enrayer la pandémie, confirment les premières données publiées
Amazon ouvre un magasin sans caisses à Londres, son premier hors des États-Unis
Voici les activités sans danger pour les personnes vaccinées, selon des experts
Un prototype de la fusée Starship d'Elon Musk explose quelques minutes après son atterrissage