Alzheimer : ces aliments pourraient accélérer le déclin cognitif

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Selon une nouvelle étude, manger plus d'aliments ultra-transformés peut contribuer au déclin cognitif global (Getty Images/500px) (Getty Images/500px)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon une nouvelle étude, les hommes et les femmes adeptes des aliments ultra-transformés avaient un taux de déclin cognitif global 28 % plus rapide.

La santé passe par l'assiette, et ce n'est pas cette nouvelle étude qui viendra prouver le contraire. Selon une recherche menée par des chercheurs de l'Université de Sao Paulo (Brésil), ceux qui mangent trop d'aliments ultra-transformés auraient davantage de risque de souffrir d'un déclin cognitif et de la maladie d'Alzheimer. Les conclusions ont été présentées lors de la conférence internationale de l'Alzheimer's Association 2022.

Pour parvenir à cette conclusion - relayée par CNN - les scientifiques ont suivi les données de 10 000 personnes pendant dix ans. Résultats ? Ceux qui tiraient un quart de leurs calories des aliments transformés souffraient d'un déclin cognitif supérieur de 28 % et d'un déclin 25 % plus rapide du fonctionnement exécutif.

Selon les chercheurs, les fautifs sont facilement identifiés, il s'agit de la teneur en sucre, en sel et en matières grasses de ces aliments transformés. Cette composition pourrait augmenter l'inflammation du corps et donc favoriser l'apparition d'un déclin cognitif.

Privilégiez les aliments bruts

"Bien qu'ils aient besoin d'être étudiés plus avant et reproduits, les nouveaux résultats sont assez convaincants et soulignent le rôle essentiel d'une bonne nutrition dans la préservation et la promotion de la santé du cerveau et la réduction du risque de maladies cérébrales à mesure que nous vieillissons", a assuré Rudy Tanzi, professeur de neurologie à Harvard Medical School. Ce dernier n'a pas participé à cette étude.

Une nouvelle bonne raison de privilégier les aliments bruts et de se mettre aux fourneaux ! "Les gens doivent savoir qu'ils devraient cuisiner davantage et préparer leur propre nourriture à partir de produit de base. Nous disons que nous n'avons pas le temps, mais cela ne prend vraiment pas beaucoup de temps", a assuré le Dr Claudia Suemoto, experte en gériatrie. Avant de conclure : "Et cela vaut la peine car vous allez protéger votre cœur et protéger votre cerveau de la démence ou de la maladie d'Alzheimer. C'est le message à retenir : arrêtez d'acheter des choses qui sont super-transformées".

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "On a tout dit et surtout n’importe quoi sur le gluten"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles