Manger mieux pour se protéger de la dépression ?

Améliorer son alimentation pourrait diminuer le risque de dépression, selon une étude réalisée par une équipe de recherche française.

Et si manger mieux permettait de diminuer son risque de développer une dépression ? C'est ce que montrent des chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Montpellier dans une étude publiée . D'après leur méta-analyse se basant sur les données de 36.556 adultes, le fait de suivre un régime méditerranéen - une alimentation riche en fruits et légumes, poisson et céréales - est associé à une diminution de 33 % d’un risque de dépression, pathologie qui affecte plus de 300 millions de personnes dans le monde (7 % des femmes et 4 % des hommes).

Eviter le régime alimentaire pro-inflammatoire

Des études précédentes ont montré l’importance du régime alimentaire dans le fonctionnement et la composition du microbiote intestinal, venant directement impacter le lien entre l’intestin et le cerveau ; cette relation jouant un rôle clef dans les troubles dépressifs. De plus, en 2017, des travaux australiens ont démontré que peut aider à réduire les symptômes de la dépression sévère et à améliorer l’humeur des personnes atteintes.

Cette nouvelle étude montre également les méfaits du régime alimentaire pro-inflammatoire - riche en acide gras saturés, en sucre, et en produits raff[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi