"Manger du foie gras": la permanence d'un député de la Dordogne tagguée

·1 min de lecture
Le bannissement du foie gras des manifestations officielles dans des villes écologistes comme Lyon, Strasbourg ou Grenoble fait réagir à l'approche des fêtes de fin d'année - OLIVIER LABAN-MATTEI © 2019 AFP
Le bannissement du foie gras des manifestations officielles dans des villes écologistes comme Lyon, Strasbourg ou Grenoble fait réagir à l'approche des fêtes de fin d'année - OLIVIER LABAN-MATTEI © 2019 AFP

L'inscription "manger du foie gras" a été retrouvée sur la vitrine de la permance du député Modem de Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon. Le parlementaire qui va déposer plainte l'attribue à "des opposants au foie gras".

Défense du foie gras artisanal

Si l'élu reconnaît que le message peint sur sa permanence de Lanouaille n'est "pas clair", il l'attribue cependant à des "opposants au foie gras" en désaccord avec sa récente "prise de position" en faveur de la production de foie gras artisanal.
"Si cela avait été un message de soutien, ils m'auraient déposé une terrine devant ma porte, ils ne m'auraient pas obligé à embaucher quelqu'un pour la nettoyer" ,a expliqué le député auprès de l'AFP. A mi-décembre, en réponse au choix de certaines mairies écologistes de "bannir" le foie gras du menu des réceptions officielles, Jean-Pierre Cubertafon avait co-signé avec une cinquantaine d'élus périgourdins une tribune de soutien à "cette filière gastronomique d'excellence". Dans un affaire distincte début décembre, il avait déjà porté plainte pour menace de mort, après avoir reçu un courriel anonyme appelant à sa "décapitation" et évoquant le "Covid", a-t-il rappelé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles