Manger après 22 h serait très mauvais pour la santé, voici pourquoi

Close-up of woman holding the open refrigerator door during the night (domoyega via Getty Images)

Avis aux grignoteurs nocturnes. Si vous avez pour habitude de vous rendre à votre réfrigérateur dans la soirée, veillez à stopper cette manie car manger tard pourrait avoir des conséquences néfastes sur votre santé.

À 22 heures passées, certains sortiraient bien de leur lit pour assouvir une petite fringale. Mais attention car cette habitude, aussi innocente qu’elle puisse paraître, pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé. À en croire les conclusions d’une récente étude, manger tard le soir augmenterait le risque d'obésité en ralentissant le métabolisme et en rendant plus affamé le lendemain.

Pour parvenir à cette conclusion, publiée dans la revue Cell Metabolism et relayée par le Daily mail, les chercheurs ont analysé les données de 16 patients en surpoids ou obèses âgés de 20 à 60 ans. Ils se sont aperçus que ceux dont le dernier repas avait été consommé aux alentours de 22 heures avaient brûlé moins de calories le lendemain et avaient des taux d'hormones de la faim plus élevés que ceux qui avaient mangé à 18 heures.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, manger trop vite est une véritable catastrophe"

Moins de leptine dans le corps

Ils avaient, en parallèle, des niveaux inférieurs de leptine dans le corps, une hormone digestive qui nous fait nous sentir rassasiés et satisfaits après les repas. "Manger quatre heures plus tard fait une différence significative pour notre niveau de faim, la façon dont nous brûlons des calories après avoir mangé et la façon dont nous stockons les graisses", a expliqué l'auteur principal de l'étude, le Dr Nina Vujović.

Par le passé, des recherches avaient déjà mis en avant les conséquences néfastes d’un grignotage nocturne sur l’organisme. Elles avaient notamment montré que cette mauvaise habitude augmentait la glycémie et qu’elle augmentait, par conséquent, le risque de diabète de type 2, la forme liée à l'obésité.

Une enquête américaine réalisée en 2021 par l'International Food Information Council Survey avait révélé qu'environ 60% des adultes âgés de 18 à 80 ans grignotaient après 20 heures.

VIDÉO - 3 bonnes raisons de manger des fruits et des légumes de saison