Mangas, jeux vidéo… Les figurines, c’est comme « si les personnages bondissaient de l’œuvre »

COLLECTION - Ces statuettes en résine ou en plastique connaissent un immense succès

« Il vous reste Sangoku ? Et Bulma, vous avez ? » Dans les salons geeks, les vendeurs de figurines sont pris d’assaut. Un paquet de visiteurs, inconditionnels de Dragon Ball, Pokémon ou Harry Potter, repartent de ces conventions les bras chargés de statuettes, parfois plus vraies que nature. Ces figurines haut de gamme, « c’est un peu une façon d’avoir ses personnages préférés chez soi, comme s’ils bondissaient de l’œuvre », explique Thaïs, fan de Moi, quand je me réincarne en Slime. « Ça rajoute un petit plus, dans nos bibliothèques. Au lieu de n’avoir que des mangas, il y a, aussi, des figurines. En plus, certaines ont des détails qu’on ne remarque pas forcément dans les œuvres. »

« C’est de l’art, pour moi, confie Enora, passionnée par One Piece et My Hero Academia. C’est comme si je possédais une œuvre. » Latil, fou de Fairy Tail, lui, a « même des amis qui ont fait des autels à leurs figurines ! », sourit-il. Mais il n’est pas question de jouer avec ces héros de plastique ou de résine. « Non, non, et non ! », alerte Logan, un jeune homme qui a craqué pour une « énorme figurine de Mewtwo », l’un des Pokémon les plus populaires. « C’est uniquement de la décoration ! » C’est fini, le temps où les enfants trimballaient Power Rangers ou Tortues Ninja sans en prendre vraiment soin, pour les faire combattr(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Lego Masters » : De jouet à matériau, les briques séduisent aussi les artistes
« Star Wars » : Jeux, costumes, fanfictions… Les fans inventent leur galaxie lointaine (très lointaine)
Inclusivité : Barbie dévoile sa première poupée avec des prothèses auditives
Ne jetez pas vos Lego, ils peuvent rapporter gros
Paris Games Week : Mort des manettes, réalité virtuelle, c’est vraiment ça l’avenir du jeu vidéo ?