Manfred Weber comparé à la Gestapo par un eurodéputé hongrois

Par Emmanuel Berretta
·1 min de lecture
Manfred Weber, eurodéputé allemand CSU et président du groupe PPE au Parlement européen, à Munich , le 17 février 2020.
Manfred Weber, eurodéputé allemand CSU et président du groupe PPE au Parlement européen, à Munich , le 17 février 2020.

Ça chauffe chez les chrétiens-démocrates à Bruxelles ! Un député du Fidesz de Viktor Orban, membre du Parti populaire européen (PPE), a accusé l'Allemand Manfred Weber, le président du groupe PPE au Parlement européen, de reprendre les slogans de la Gestapo à l'encontre de la Hongrie? L'eurodéputé hongrois Tamas Deutsch l'a aussi comparé à la police politique staliniste. Le point Godwin est largement dépassé ! Les tensions entre le Fidesz et le PPE ne sont pas nouvelles, mais le refus de Viktor Orban d'approuver le mécanisme sur l'État de droit et le blocage consécutif du plan de relance et du budget européen reposent la question du maintien des troupes d'Orban au sein de la famille des démocrates-chrétiens.

Ces derniers jours, Manfred Weber a exhorté les Hongrois à approuver ce mécanisme qui, selon lui, ne vise pas à instruire un procès politique contre la Hongrie, mais à protéger à la fois les intérêts financiers de l'Union et le respect de ses valeurs. « Celui qui n'a rien à cacher n'a rien à craindre », avait déclaré Weber. « Je me souviens bien que la Gestapo et l'AVO (la police politique communiste dans la Hongrie staliniste, NDLR) avaient le même slogan, a répliqué Tamas Deutsch lors d'un débat à la télévision hongroise ATV. C'est ce qu'ils ont dit. Mais l'expérience historique de ceux qui vivaient en Allemagne et en Hongrie à cette époque était cependant que ceux qui n'avaient rien à cacher avaient quand même tout à craindre. [?] Manfred Weber ne di [...] Lire la suite