"Aux manettes": Édouard Philippe imaginait en 2018 "un virus qu’on n’a pas vu venir"

·2 min de lecture

POLITIQUE - C’est la séquence marquante du troisième volet de la série documentaire Édouard, mon pote de droite, diffusé ce dimanche 4 juillet sur France 5.

Dans cet épisode intitulé Aux manettes, une séquence filmée en 2018, bien avant le début de la pandémie de Covid-19, lui donne aujourd’hui un écho troublant.

Alors qu’il est interrogé par le réalisateur du documentaire, Laurent Cibien, sur sa responsabilité politique sur les enjeux environnementaux, voici ce qu’il répond:

“Sur le réchauffement climatique, ça peut arriver de se dire peut-être que dans 5, 10, 20 ou 30 ans, on va me reprocher de ne pas avoir assez agi à ce moment-là, parce que c’était le moment de prendre des décisions. Tous les jours je pense ça, mais pas seulement sur ce sujet-là. Je me dis peut-être que dans cinq ans, on me reprochera de ne pas avoir augmenté les efforts dans la recherche médicale, parce qu’il y aura un virus qu’on n’a pas vu venir.”

Cette séquence, à regarder dans le tweet ci-dessous, a interpellé plusieurs internautes, alors que le virus SARS-CoV-2 se propage dans le monde depuis le début de l’année 2020.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Après l’épisode 1, Le Havre, marqué par le début de carrière du maire du Havre qui dormait sur la moquette de son bureau et écoutait du rock entre deux coups de fil à sa fille ou à des personnes à virer de sa liste municipale; après l’épisode 2, Primaire, consacré à la primaire de la droite quand Édouard Philippe était le porte-parole d’Alain Juppé; l’épisode 3, Aux manettes, diffusé ce dimanche soir, retraçait les trois ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles